Des fibres contre la constipation, vraiment ?

La constipation idiopathique (sans cause connue) chronique est l’un des troubles gastro-intestinaux les plus courants, avec une prévalence mondiale de 14 %. (R)

Le dépistage de l’hypercalcémie, de l‘hypothyroïdie et de la maladie cœliaque par des analyses sanguines appropriées doit être envisagé car ce sont des causes de constipation. Cependant, l’hypothyroïdisme est rarement retrouvé chez les personnes souffrant de constipation.

Pour d’autres causes de constipation inconnues, tout le monde semble d’accord pour dire qu’augmenter les fibres dans sa ration alimentaire permet de diminuer la constipation. Mais si l’on regarde les études d’un peu plus près, les résultats ne semblent pas si clairs.

Par exemple, une méta-analyse d’essais contrôlés randomisés – qui étudie plusieurs autres études sur un sujet donné –  sur l’impact des fibres sur la constipation conclue ainsi : « La consommation de fibres alimentaires peut manifestement augmenter la fréquence des selles chez les patients souffrant de constipation. Elle n’améliore pas de manière évidente la consistance des selles, la réussite du traitement, l’utilisation de laxatifs et la défécation douloureuse. » Personnellement, j’ai l’impression que dans cette phrase il y a une chose et son contraire. (R) (R)

Au contraire une étude a analysé 63 cas de constipation sans cause connue. Les participants ont d’abord suivi un régime sans fibre pendant deux semaines et ensuite ont réduit la consommation à la quantité de fibres qu’ils jugeaient acceptable. À 6 mois, 41 patients n’avaient pas suivi de régime à base de fibres, 16 avaient suivi un régime à base de fibres réduites et 6 avaient repris leur régime riche en fibres.

Les personnes qui mangeaient toujours des fibres avaient toujours leurs symptômes alors que les autres groupes avaient des améliorations significatives.

Avant l’étude tous les participants souffraient de constipation mais après l’étude, aucun patient mangeant un régime sans fibre n’a eu de symptômes. Le groupe sans fibre a eu une selle par jour tous les jours, alors que le groupe avec des fibres a eu une selle en moyenne une fois tous les 6.83 jours.

Dans le groupe avec zéro fibre, la constipation, l’effort pour évacuer les selles et les ballonnements étaient complètement résolus.

Aucune amélioration n’était observable chez les participants qui mangeaient des fibres.

La disparition des symptômes de constipation a été proportionnelle au niveau de réduction des fibres. (R)

Cette étude conclue en écrivant : « La constipation idiopathique et ses symptômes associés peuvent être efficacement réduits en arrêtant ou même en diminuant la consommation de fibres alimentaires. »

Surprenant, n’est-ce-pas ? Dire qu’il faut manger plus de fibres contre la constipation est un mythe comme il en existe plusieurs en nutrition.

L’étude compare la constipation aux bouchons sur une route. Si on augmentait le nombre de voiture, le trafic serait encore plus bloqué. Au contraire, diminuer la quantité de voiture sur la route rend la circulation fluide. De la même manière, un régime faible en fibres peut aussi permettre une meilleure évacuation des selles.

De plus, l’humidité des selles ne varie pas, quelle que soit la quantité de fibres ou d’ailleurs d’eau consommée. (R)

Les fibres aggravent la constipation, produisent des ballonnements et n’humidifient pas les selles.

L’élimination des Fodmaps peut donner de bons résultats chez certaines personnes. D’autres se tournent vers un régime carnivore ou à tendance carnivore, ce qui a l’avantage de supprimer toutes les fibres mais aussi la problématique des oxalates, des salicylates et autres anti-nutriments.

Nous manquons hélas d’études sur le sujet de la nutrition, des études tenant compte de toutes ces « nouvelles » problématiques. Il est nécessaire d’expérimenter, d’observer la relation entre ce que l’on mange et les symptômes qui apparaissent, tenir un journal alimentaire vous aidera.

Aucun régime alimentaire ne convient à tous. Et souvenez-vous qu’un régime alimentaire peut faire des miracles sur le court terme et vous menez en enfer sur le plus long terme.

Vivant les choses de l’intérieur, j’ai fait de cette problématique complexe mon expertise alors si vous avez besoin d’une aide personnalisée, sachez que je propose des consultations.

Gwénola Le Dref

Laisser un commentaire