Les problèmes d’intestins sont-ils la cause de la fibromyalgie?

De plus en plus de personnes se voient attribuer le diagnostic de fibromyalgie et la prévalence est estimée à environ 2 % de la population générale. Le syndrome de fatigue chronique très similaire à la fibromyalgie touche de 1 à 2 % de la population occidentale. Cela représente pour ces deux pathologies plus de deux millions de personnes.
La fibromyalgie s’exprime par des douleurs musculaires, de la fatigue chronique et différents troubles fonctionnels comme les troubles du sommeil, la raideur matinale, les maux de tête, les engourdissements ou les picotements dans les mains et les pieds, les irrégularités menstruelles et le syndrome prémenstruel, les troubles digestifs, les troubles cognitifs dont le brouillard mental. Des symptômes que l’on retrouve aussi chez les malades ayant un diagnostic de myofasciite à macrophages.
Toutes ces maladies sont reconnues très invalidantes.

Quelle est l’approche classique de la fibromyalgie?

Il n’y a pas de test de laboratoire pour diagnostiquer la fibromyalgie. Au lieu de cela, les patients sont diagnostiqués en fonction de leurs symptômes, de l’histoire, et après l’exclusion d’autres maladies qui peuvent présenter des symptômes similaires, comme la polyarthrite rhumatoïde, le trouble dépressif majeur, la sclérose en plaques et d’autres maladies auto-immunes.

Il n’y a pas de consensus dans la communauté médicale sur les causes de la fibromyalgie. Cependant, la théorie actuelle est que cela peut impliquer une variété de facteurs, y compris : la génétique, les infections, un traumatisme physique ou émotionnel. Le syndrome de stress post-traumatique a été lié à la fibromyalgie.

Parce que la cause de la fibromyalgie est inconnue, le traitement conventionnel est axé sur la gestion des symptômes. Les médicaments couramment prescrits sont des analgésiques, les antidépresseurs et les médicaments anti-épileptiques (qui sont parfois utiles pour réduire certains types de douleur).

Fibromyalgie et intestin malade

Que ce soit la fibromyalgie ou les autres maladies lui ressemblant les médecins remarquent que la majorité des patients souffrent de problèmes digestifs, d’infections intestinales, de dysbiose, de prolifération bactérienne intestinale (SIBO), et d’intestin hyper-perméable.

Il y a plusieurs études reliant la fibromyalgie avec les problèmes d’intestin. Par exemple:

– 73% des patients atteints de fibromyalgie ont rapporté des symptômes gastro-intestinaux, comparativement à 37% des personnes souffrant d’arthrose. (1)
– Le syndrome du côlon irritable (IBS) est présent dans 30-70% des patients atteints de fibromyalgie. (2)
– 33% des patients atteints du syndrome de l’intestin irritable répondent aux critères de diagnostic de la fibromyalgie, comparativement à seulement 4% des sujets témoins. (3)
– Jusqu’à 50% des patients atteints de fibromyalgie ont la dyspepsie fonctionnelle, qui est un terme de fantaisie pour « l’indigestion » sans cause connue. (4)
– Une étude réalisée en 2008 a révélé une relation entre les altérations du microbiote intestinal (à savoir «flore intestinale») et la fibromyalgie. (5)
– Les chercheurs du Centre médical Cedars-Sinai à Los Angeles ont constaté que 100% (42/42) des patients atteints de fibromyalgie ont étudié avaient une prolifération bactérienne intestinale (SIBO). (6)
– Une étude de 40 patients atteints de fibromyalgie, 28 (70%) avaient la hyper-perméabilité intestinale (à savoir leaky gut). Fait important, 12 des 28 patients avec un leaky gut n’avaient pas de symptômes de l’intestin. Je crois que c’est une des raisons pour laquelle l’intestin est souvent négligé comme cause potentielle sous-jacente de la fibromyalgie. (7)

Les problèmes d’intestin comme cause ou conséquence de la fibromyalgie?

Bien sûr, on peut se demander si les problèmes intestinaux causent la fibromyalgie, ou est-ce l’inverse?

Au moins une étude a directement abordé cette question. Un groupe de patients atteints de fibromyalgie qui étaient positifs pour la prolifération bactérienne intestinale (SIBO) ont été divisés en deux groupes. Un groupe a reçu des antibiotiques pour traiter la prolifération bactérienne, et l’autre groupe a reçu un placebo. Une amélioration significative des symptômes de la fibromyalgie a été observée chez les patients qui ont obtenu l’éradication de la surpopulation bactérienne avec des antibiotiques, alors qu’aucune amélioration n’a été observée chez les patients qui ont pris un placebo ou qui testaient positifs pour surpopulation bactérienne après les antibiotiques. (8) Ceci suggère que les bactéries jouent un rôle causal dans la fibromyalgie au moins chez certains patients.

L’inflammation a plusieurs sources principales, les toxiques, l’alimentation, l’infection et le stress. Tout ceci dans une boucle rétroactive infernale. L’inflammation des intestins engendre une rétention des toxiques et augmente les infections.
Il y a donc plusieurs causes et pour commencer à aller mieux il faut déjà supprimer tout ce qui représente un facteur de risque.

Vous pouvez trouver de nombreux articles sur mon site mais voici un bref résumé des étapes les plus importantes:

– Évitez le plus possible les produits chimiques, les médicaments, sauf ceux qui sont vraiment nécessaires évidemment, qui irritent l’intestin.
– Évitez les produits industriels
– Augmentez doucement votre consommation de fibres, donc de légumes, en préférant les verts
et ceux à index glycémique faible
– Diminuez, voire supprimer totalement (le mieux +++), le gluten et les produits laitiers
– Mangez moins de produits animaux et plus de légumes
– Limitez grandement tout ce qui est sucré car dès que l’insuline monte, l’inflammation
aussi
– Utilisez des huiles bio pressées à froid sur vos légumes en limitant celles riches en
omégas 6, élément pro-inflammatoire (tournesol, maïs, soja, arachide…) Un mélange
colza/olive semble permettre un bon ratio oméga 3/6
– Faites de l’exercice doux, pensez à vous étirer tranquillement et régulièrement,
30 minutes de marche chaque jour est un minimum
– Prenez l’air et aérez vos habitations
– Prenez le soleil mais avec parcimonie et aux bonnes heures sans produits chimiques sur la
peau
– Faites tout votre possible pour dormir plus et mieux au moins 7-8 heures de sommeil
chaque nuit. Changer d’alimentation, après le temps d’adaptation, permet de mieux dormir.
– Gérez votre stress : de nombreuses techniques existent, trouvez la vôtre (les vôtres)
– Évitez autant que possible les situations stressantes, les personnes qui vous tirent vers
le bas
– Trouvez des occupations qui vous plaisent à vous
– Apprenez à dire non

Cultivez votre jardin intérieur pour faire fleurir votre être !

Gwénola Le Dref

Source
Is fibromyalgia caused by SIBO and leaky gut

« L’amplification de la détoxication du mercure » Conférence du Dr Shade + résumé + newsletter


Votre adresse restera confidentielle et vous ne recevrez pas de spam.

Laisser un commentaire