Les légumes feuilles : l’atout santé

Dans le cadre d’une diète cétogène verte, les légumes feuilles prennent une place de premier choix.
Contrairement à l’idée commune que l’on s’en fait ces légumes représentent un grand intérêt nutritionnel.

Les feuillus sont très riches en :

 

– fibres
– acides aminés
– fer, calcium, potassium, magnésium, manganèse
– oméga 3
– vitamine C, vitamine K, vitamine E, acide folique et autres vitamines du groupe B
– phytonutriments tels que béta-carotène, luthéine, zéaxanthine, sulforaphane, bétaïne, quercétine
– chlorophylle

Tous ces éléments sont des atouts reconnus pour combattre les maladies et la dégénérescence.
Les feuillus ont l’avantage d’être peu caloriques mais ils apportent cependant de l’énergie grâce à leurs fibres que les bactéries amies du colon peuvent fermenter en acides gras à chaînes courtes comme expliqué dans l’article sur la diète cétogène verte.

Différentes familles chez les légumes feuilles :

 

Les salades: laitue, mâche, chicorée, scarole, frisée, sucrine, batavia, feuille de chêne, laitue romaine… etc
La famille des brassicacées anciennement appelée crucifères : choux, feuilles de navet, colza, feuilles de moutarde, raifort, cresson, roquette, kale, brocoli, fanes de radis
La famille des chénopiodacées avec les épinards, les bettes, les feuilles de betterave, le chénopode, l’arroche, la salicorne
Les feuilles aromatiques : persil, basilic, fenouil, thym, romarin, ciboulette, sauge, laurier, menthe, coriandre, aneth, estragon, cerfeuil, mélisse
Plusieurs plantes sauvages font parties des feuillus tels que l’ortie, le pissenlit, la chicorée sauvage, le plantain, l’amaranthe

La plupart peuvent être consommés crus ou cuits mais méfiez-vous car certains d’entre eux contiennent de grandes quantités d’oxalates.

Toute assiette devrait contenir une majorité de la famille des salades. Les différents choux peuvent poser problème chez certaines personnes et notamment pour toutes celles qui souffrent de candidose. Ils devraient donc être consommés avec modération et en rotation.
Pour la rotation, si un aliment est au menu le lundi, il vaut mieux attendre 5 jours avant d’en manger à nouveau. Il est mieux alors d’éviter plusieurs familles d’aliments problématiques le même jour. Manger varié est souvent difficile lorsque l’on est un grand intolérant mais il est important d’y prêter attention afin de ne pas développer de nouvelles intolérances.

Les intolérances alimentaires correspondent à l’accumulation de certains éléments comme l’histamine, la tyramine, l’oxalate, le benzoate, le sulfite, le glutamate, les salicylates et autres

Les métaux lourds mais aussi certains aliments que nous consommons mais aussi le café, l’alcool la cigarette et autres drogues bloquent le fonctionnement des enzymes qui travaillent à éliminer de nos corps certains éléments toxiques. Notre corps ne réussit pas à éliminer assez vite ce que nous ingérons par défaut de fonctionnement des enzymes et pas seulement à cause de l’apport trop important.
Par exemple, si vous fumez, il est évident que votre corps subit une attaque de toxiques mais la double peine pour vous c’est que pour aggraver les choses cela bloque votre système de nettoyage des amines comme l’histamine ou la tyramine par exemple.

Pour les plus sensibles, les herbes aromatiques sont souvent source de réactions du système immunitaire et donc de symptômes. Pensant bien faire, on s’éprouve souvent soi-même en consommant des aliments qui ne nous conviennent pas. Ne vous étonnez pas par exemple d’avoir des maux de tête le jour où vous mangez du basilic. Les vertus médicinales sont reconnues pour les herbes aromatiques mais nous viendrait-il à l’idée de prendre des médicaments chaque jour sans nécessité. Vous vous dîtes que si on ne peut plus mettre de goût aux plats c’est la misère. Moins vous avez envie de supprimer un aliment de vos assiettes et plus il y a de chance que justement celui-ci soit un problème pour vous. Retrouver le goût réel de chaque aliment est très agréable.

Il faut devenir observateur et afin de gagner du temps, il est utile de tenir un journal de bord de ce que l’on mange et des symptômes.
Il va de soi que les légumes feuilles consommés sous forme de jus perdent l’intérêt des fibres qui pourtant aident à la bonne assimilation, apportent des acides gras à chaînes courtes et augmentent les risques d’ingérer de trop fortes quantités d’éléments toxiques.

 

Suite à la lecture de cet article, plusieurs actions possibles.Vous pouvez continuer d’apprendre et poursuivre la lecture du site, vous trouverez la liste de tous les articles en suivant ce lien Ou vous pouvez ci-dessous vous inscrire aux courriels de Pour que la roue tourne et recevoir une série d’emails.

Peut-être avez-vous besoin d’un soutien plus personnalisé, je vous propose des consultations

Si vous avez besoin de croire qu’une démarche de révision de votre hygiène de vie et alimentaire peut grandement soutenir votre santé ou de retrouver l’espoir, vous pouvez vous procurer mes livres

Vous avez déjà fait beaucoup de changements d’alimentation et les réels bienfaits se font attendre ou vous préférez avoir des données écrites noir sur blanc avant de vous lancer ? Peut-être qu’un test d’intolérances alimentaires Alcat pourraient vous aider.

Nous pouvons aussi être en contact sur Facebook où je publie régulièrement différents articles.

Laisser un commentaire