Acouphènes, vertiges, maladie de Ménière : Votre alimentation est-elle en cause ?

Les vertiges sont une sensation de perte d’équilibre, souvent accompagnée de nausées et de désorientation. Cela peut donner l’impression que vous ou votre environnement tourne, même lorsque vous êtes immobile. Le vertige est très répandu dans le monde, il est cependant plus fréquent chez les personnes plus âgées. Les vertiges ont diverses causes mais sont le plus souvent liés à des problèmes au niveau de l’oreille interne ou du système vestibulaire.

Les acouphènes sont une affection caractérisée par une sensation de bruit, un bourdonnement, un sifflement ou un tintement dans les oreilles en l’absence de source sonore externe. Les acouphènes sont souvent associés à des facteurs tels que l’exposition aux bruits, le vieillissement ou des pathologies sous-jacentes. Le rôle que peut jouer l’alimentation dans la gestion ou l’exacerbation des symptômes des acouphènes suscite un intérêt croissant. Bien qu’il n’existe aucun aliment spécifique qui provoque directement les acouphènes, certains choix et habitudes alimentaires peuvent potentiellement aggraver ou déclencher des acouphènes chez certaines personnes.

Certaines études montrent que les habitudes alimentaires peuvent affecter la survenue des vertiges ou des acouphènes. Ce qui signifie que vous avez le pouvoir, si ce n’est de guérir complètement, de réduire la survenue des crises.

Les aliments qui affectent la tension artérielle, l’équilibre des fluides ou le fonctionnement de l’oreille interne peuvent provoquer des vertiges ou des acouphènes.

Voici les différents facteurs nutritionnels qui peuvent affecter vos vertiges et acouphènes.

Un manque de fibres corrélé aux vertiges

Une étude faite par des chercheurs brésiliens en 2015 indique qu’il y a un lien significatif entre les vertiges chez des personnes âgées et un apport trop important en glucides et graisses et un apport insuffisant en fibres. (R)

Acouphènes : réduisez les glucides et les graisses, et augmentez les protéines

S’il semble utile de réduire la consommation de glucides et de graisses, en revanche un apport plus élevé en B12 et en protéines réduirait les risques d’acouphènes. (R)

Stabilisez votre glycémie pour réduire les vertiges

Le diabète est l’une de causes d’acouphènes et de vertiges. (R)

Une consommation élevée de sucre peut entraîner une inflammation et des modifications du taux de sucre dans le sang, ce qui peut augmenter les acouphènes chez certaines personnes.

Attention, les édulcorants artificiels tels que l’aspartame ou la Stévia peuvent eux aussi déclencher ou aggraver les acouphènes et les vertiges. Bien que les recherches sur ce lien soient limitées, il peut être intéressant de l’explorer pour les personnes souffrant d’acouphènes.

Troubles auditifs, calcium, fer et vitamine D

Un apport plus élevé en calcium ou en fer semble associé à une augmentation des risques. Tandis qu’un apport plus élevé en vitamine D a été associé à une réduction du risque de troubles auditifs. (R)

Evitez les excès de viande rouge et de produits laitiers pourrait vous aider.

Sel et bourdonnements d’oreilles

Une alimentation riche en sodium peut entraîner une augmentation de la pression artérielle, qui peut à son tour exacerber les vertiges et/ou les acouphènes. 

Les aliments allergènes agissent sur le système auditif

Les allergènes alimentaires peuvent déclencher des réactions allergiques susceptibles d’affecter les acouphènes. Les allergies alimentaires étant très individuelles, il est essentiel d’identifier et d’éviter les aliments déclencheurs spécifiques.

Vous pouvez tenter de tenir un journal alimentaire en notant ce que vous mangez et vos symptômes afin d’essayer de découvrir les aliments problématiques mais c’est une méthode fastidieuse alors un test Akcat vous aidera énormément et vous fera gagner beaucoup de temps

La caféine et l’alcool aggravent les acouphènes

La consommation de caféine, que l’on trouve dans le café, le thé, les boissons énergisantes et certains sodas comme le Coca, le Redbull, peut entraîner une augmentation des acouphènes chez certaines personnes.

Une consommation excessive d’alcool peut entraîner une dilatation des vaisseaux sanguins, augmentant ainsi le flux sanguin vers l’oreille interne, ce qui peut exacerber les acouphènes. L’alcool peut également perturber les habitudes de sommeil, ce qui peut rendre les acouphènes plus perceptibles.

La caféine et l’alcool augmentent les niveaux d’histamine qui sont en jeu dans les vertiges et les acouphènes.

Quel est le lien entre les vertiges, les acouphènes et l’histamine ?

L’histamine a de nombreuses fonctions dans le corps – régulation de l’acidité gastrique, système immunitaire, transmission de l’influx nerveux – mais elle est également impliquée dans le système vestibulaire de l’oreille interne. Des niveaux perturbés d’histamine peuvent affecter le fonctionnement de l’oreille interne. Lorsque les niveaux d’histamine sont perturbés, cela peut potentiellement affecter le fonctionnement du système vestibulaire et provoquer des vertiges.

La maladie de Ménière provoque des vertiges sévères qui peuvent s’accompagner d’acouphènes. Cette maladie est traitée par divers traitements, dont la bétahistine qui agit sur les récepteurs H3 à histamine dans le cerveau en les inhibant mais vient faiblement stimuler les récepteurs H1. D’autres antihistaminiques sont aussi utilisés, comme la méclizine ou le diazépam.

Si les antihistaminiques sont utiles pour traiter la maladie de Ménière alors il est certainement utile de suivre une alimentation contenant peu d’histamine.

Vous pourriez déjà commencer par éviter tout ce qui est fumé, fermenté, séché ou vieilli. 
Par exemple, préférez le saumon frais plutôt que fumé. Mangez du fromage frais plutôt qu’affiné. Evitez les charcuteries comme l’andouille ou le saucisson. Evitez le vinaigre, les légumes lactofermentés. 

Les salicylates, une cause délaissée, mais certaine, d’acouphènes

Les salicylates comme l’aspirine peuvent provoquer des pertes auditives et des acouphènes. (R)

Les salicylates naturels existent également, ils sont des composés que l’on trouve dans divers fruits, légumes et épices. Une  sensibilité aux salicylates peut entraîner des symptômes d’acouphènes chez certaines personnes. Une éviction de certaines fruits et légumes pourrait réduire vos acouphènes.

Vous soupconnez une sensibilité aux salicylates ou vous en consommez peut-être beaucoup, alors je vous invite à lire cet article

Une cure de jus pour une détox des métaux lourds ? Les salicylates

Certains fruits comme les fruits rouges contiennent beaucoup de salicylates. Les herbes médicinales et les tisanes sont souvent très riches en salicylates. Certains légumes sont aussi chargés en salicylates. N’hésitez pas à télécharger le tableau des antinutriments disponible en cliquant en haut de page sur « Tableau antinutriments + formation gratuite »

Cristaux d’oxalates dans l’oreille interne

Les oxalates qui sont des cristaux d’acide oxalique lié à des minéraux ou des métaux, comme le calcium, le magnésium mais aussi le mercure, le plomb ou l’aluminium peuvent s’accumuler partout dans le corps, y compris dans l’oreille interne ou le système nerveux. Cette bioaccumulation peut provoquer des vertiges ou des acouphènes et d’autres symptômes neurologiques.

Les oxalates étant toxiques, ils stimulent le système immunitaire et provoque une augmentation des niveaux d’histamine.

Vous trouverez un article sur les oxalates sur cette page

Quand les aliments dits alcalinisants sont en fait acidifiants : les oxalates

Mais le sujet oxalate est réellement complexe alors vous pourriez préférer et tirer profit du programme Complète acido-détox dont une nouvelle session débutera le 1er décembre 2023

La page de présentation complète sera en ligne le 22 novembre 2023. En attendant vous trouverez sur cette page une description rapide de ce que vous y trouverez.

PROGRAMME COMPLETE ACIDO-DETOX

Conclusion

Les problèmes liés à l’oreille interne comme le vertige ou les acouphènes peuvent avoir plusieurs causes alors comme toujours, ce qui fonctionne pour calmer les crises chez l’un peut ne pas fonctionner chez l’autre. Cependant, le mode de vie, les facteurs de stress et les habitudes alimentaires jouent également un rôle important dans ces pathologies.

Si vous pensez que votre alimentation peut avoir une incidence sur vos vertiges ou vos acouphènes, envisagez de tenir un journal alimentaire pour suivre votre alimentation et vos symptômes en tenant compte des pistes proposées dans cet article.

Consommez-vous beaucoup d’histamine ou de salicylates ? Êtes-vous un grand consommateur de café, de chocolat ou de thé ? Vos apports en glucides ou graisses notamment en omégas 6 sont-ils trop importants ? Qu’en est-il de votre consommation d’oxalates ?

Gwénola Le Dref

Laisser un commentaire