Une analyse randomisée examinant la corrélation entre les sensibilités alimentaires des patients, les carences en micronutriments, la réponse au stress oxydatif et le statut redox immunitaire

Les carences en micronutriments sont reconnues comme un problème mondial de santé publique ; et un mauvais état nutritionnel compromet la fonction immunitaire, prédisposant ainsi à de nombreux problèmes de santé. Le système immunitaire agit pour protéger l’hôte des agents infectieux présents dans l’environnement (bactéries, virus, champignons, parasites) et d’autres agressions nocives telles que l’élimination des toxines et des débris cellulaires. Elle s’appuie sur deux branches fonctionnelles : l’innée et l’acquise.

Le fonctionnement adéquat de ce système défensif est fortement impacté par l’état nutritionnel intracellulaire et son interaction avec les cellules de l’hôte. En l’absence d’une nutrition adéquate, le système immunitaire est clairement privé des composants nécessaires pour générer une réponse immunitaire efficace. Divers micronutriments sont essentiels à la compétence immunitaire, notamment les vitamines A, C, D, E, B2, B6 et B12, l’acide folique, le fer, le sélénium et le zinc.

Par exemple, une carence en vitamine A altère les barrières des muqueuses et diminue la fonction des neutrophiles, des macrophages et des cellules Natural killer, la fonction adéquate, telle que la protection contre les cassures de l’ADN, les lésions oxydatives ou les deux.

 Le stress oxydatif est aggravé dans l’infection si les micronutriments sont déficients. Les fonctions des leucocytes sont fortement influencées par l’équilibre antioxydant/oxydant, car les cellules immunitaires produisent des espèces réactives de l’oxygène (radicaux libres) pour soutenir leurs fonctions. Ainsi, des quantités adéquates d’antioxydants neutralisants sont nécessaires pour prévenir les dommages aux cellules immunitaires elles-mêmes. Des investigations chez l’homme confirment une plus faible capacité des lymphocytes déficients en micronutriments/antioxydants à proliférer.

La fonction immunitaire peut être améliorée en rétablissant les micronutriments déficients aux niveaux recommandés, augmentant ainsi la résistance à l’infection et favorisant une récupération plus rapide en cas d’infection. Par conséquent, la capacité d’identifier les principaux antioxydants qui semblent être déficients dans les cellules des patients offre un outil précieux pour renforcer le système immunitaire des patients et prévenir/améliorer de nombreux problèmes de santé.

Le test Alcat permet de découvrir les sensibilités alimentaires personnelles et le test de nutrition cellulaire CNA donne une image des carences nutritionnelles intra-cellulaires. Plus d’informations sur cette page.

Supplémenter en nutriments via des suppléments et/ou des sources alimentaires peut restaurer la fonction immunitaire et la résistance aux infections. Cependant, des quantités excessives de certains nutriments altèrent également la fonction immunitaire et, dans certains cas, des effets nocifs potentiels d’une supplémentation excessive ont été observés dans certains essais cliniques. Ainsi, Ferrante et al., ont rapporté que l’apport alimentaire d’acides gras polyinsaturés omégas 3 à longue chaîne était associé à une dépression sélective des cellules tueuses naturelles circulantes des patients.

La complexité supplémentaire de l’évaluation des besoins nutritionnels individuels et des réponses immunitaires des patients est aggravée par les réactions individuelles du système immunitaire aux antigènes alimentaires. L’initiation de réponses immunitaires indésirables aux aliments peut résulter du développement d’une « nouvelle » réaction à un antigène alimentaire et/ou d’une perte de tolérance précédemment acquise. Cette capacité du système immunitaire à faire la distinction entre les substances nocives et « sûres » est le résultat d’interactions complexes entre les cellules qui prélèvent le contenu intestinal et le « montrent » au système immunitaire.

Les signaux que la cellule immunitaire reçoit pendant la rencontre avec la cellule présentant l’antigène dicteront si la cellule immunitaire sera activée ou restera au repos. La perte de cet état de tolérance entraîne une réponse immunitaire défavorable à un antigène alimentaire. Par conséquent, l’identification appropriée et rapide de ces aliments réactifs est essentielle au maintien de l’homéostasie et à la prévention des réponses inflammatoires pathologiques.

Toutes ces données suggèrent que la supplémentation nutritionnelle doit être adaptée à chaque patient, ce qui est possible en utilisant une évaluation fonctionnelle des cellules des patients. Pendant au moins les trois dernières décennies, les tests cellulaires ont été utilisés comme approche fonctionnelle sensible pour évaluer l’état nutritionnel d’un patient. Dans la présente étude, nous avons utilisé le test de réponse fonctionnelle cellulaire (CNA) développé par Cell Science Systems pour évaluer une éventuelle corrélation entre les carences nutritionnelles, les profils de sensibilité alimentaire et leur statut immunitaire dans des groupes qui varient selon l’âge, le mode de vie, les habitudes alimentaires, la supplémentation et les symptômes gastro-intestinaux.

Le statut nutritionnel intracellulaire est probablement plus pertinent que les tests sériques car il reflète des niveaux de micronutriments plus stables sur de plus longues périodes que les niveaux sériques et reflète les besoins individuels de l’individu qui peuvent différer sensiblement de la population générale pour un certain nombre de raisons ; tels que l’infection, la grossesse ou d’autres facteurs de stress, l’efficacité du transport, la fonction métabolique, etc. Par conséquent, il est important d’inclure le dépôt sérique du patient dans l’évaluation fonctionnelle des niveaux de micronutriments.

Le nombre plus élevé de carences en micronutriments est corrélé au statut redox inférieur des patients testés. Il a également été constaté que des facteurs liés au mode de vie, comme une mauvaise alimentation, la consommation d’alcool et le tabagisme, étaient corrélés à l’augmentation des carences en micronutriments et à la capacité du système immunitaire à résister au stress oxydatif.

Les données indiquent clairement une corrélation directe entre les carences nutritionnelles des patients et leur statut immunitaire. En outre, les données suggèrent qu’une sensibilité alimentaire élevée est associée à une carence nutritionnelle plus élevée et à un statut redox immunitaire plus faible. D’autres études peuvent évaluer si les effets d’un ajout des micronutriments déficients identifiés dans le régime alimentaire du patient et la restriction simultanée des aliments réactifs identifiés peuvent entraîner une amélioration significative de l’état redox des patients et de leur état de santé général

La nutrition individualisée est un moyen très rentable d’améliorer le fonctionnement individuel global.

Source : A randomized observational analysis examining the correlation between patients’ food sensitivities, micronutrient deficiencies, oxidative stress response and immune redox status | Steele | Functional Foods in Health and Disease (ffhdj.com)

Suite à la lecture de cet article, plusieurs actions possibles. Vous pouvez continuer d’apprendre et poursuivre la lecture du site, vous trouverez la liste de tous les articles en suivant ce lien Ou vous pouvez ci-dessous vous inscrire aux courriels de Pour que la roue tourne et recevoir une série d’emails.
Peut-être avez-vous besoin d’un soutien plus personnalisé, je vous propose des cnsultations
Si vous avez besoin de croire qu’une démarche de révision de votre hygiène de vie et alimentaire peut grandement soutenir votre santé ou de retrouver l’espoir, vous pouvez vous procurer mes livres
Vous avez déjà fait beaucoup de changements d’alimentation et les réels bienfaits se font attendre ou vous préférez avoir des données écrites noir sur blanc avant de vous lancer ? Peut-être qu’un test d’intolérances alimentaires Alcat pourraient vous aider.
Nous pouvons aussi être en contact sur Facebook où je publie régulièrement différents articles.


Laisser un commentaire