Intolérances alimentaires : Test IgG vs test ALCAT

Tests d'intolérances alimentaires

L’allergie de type 1, testée chez les allergologues, concerne les immunoglobulines IgE (anticorps). Alors que ce que l’on nomme les intolérances alimentaires sont des allergies de type 3.

Cette réponse à retardement du corps face à l’allergène, de plusieurs heures ou même plusieurs jours rend la détection délicate.

Elle est moins spectaculaire, sans doute, mais insidieuse justement et tout autant dangereuse sur le moyen ou long terme. Ce phénomène donne une multitude de symptômes différents de l’un à l’autre : fatigue, maux de tête, douleurs musculaires ou/et articulaires, troubles digestifs, dépression, problèmes respiratoires ou cutanés, troubles neurologiques, troubles de l’immunité etc.

Les tests Alcat ne sont pas des tests IgG. De plus en plus d’études montrent que le test d’immunoglobuline IgG n’évalue ni ne mesure un processus pathologique et peut simplement refléter l’exposition et la tolérance (pas l’intolérance). Le test Alcat, est un test d’activation des leucocytes qui analyse les réponses cellulaires directes, immédiates et pro-inflammatoires du système immunitaire inné.

ALCAT-test
Activation leucocytaire

Détermine la réactivité des « premiers
intervenants » – les cellules du système
immunitaire inné.
Identifie les aliments qui provoquent une
réponse inflammatoire des cellules
immunitaires innées
Utilise une cytométrie en flux à impédance
précise
Les globules blancs sont exposés aux aliments,
aux herbes, aux épices, aux produits chimiques
et aux additifs. Lorsque les globules blancs sont
activés par un allergène, des changements dans
le nombre et la taille des globules blancs sont
détectés

Seul test de sensibilité alimentaire validé
La recherche de la Yale School of Medicine
soutient le test Alcat comme un outil pour
identifier les aliments / composés qui
déclenchent les réactions inflammatoires
associées à la sensibilité alimentaire
La recherche met en corrélation les résultats de
l’activation des leucocytes avec les
biomarqueurs indicatifs d’une réponse
immunitaire inflammatoire.
La recherche a démontré que le test Alcat
détecte les voies inflammatoires connues (PKC /
NF-kB)

Haute corrélation démontrée avec les épreuves
orales en double aveugle
La recherche confirme la reproductibilité, la
sensibilité et la spécificité élevées du test Alcat

Identifie la réactivité à plus de 450 aliments,
ingrédients, moisissures, produits chimiques et
plantes

 

IgG/IgG4
Anticorps Immunoglobulines G

Mesure les anticorps, un paramètre du système
immunitaire spécifique
Identifie l’exposition aux aliments, pas un
processus / sensibilité pathologique
Peut indiquer une tolérance à la nourriture
plutôt qu’une intolérance
Utilise la méthode ELISA (Enzyme Linked
Immunosorbent Assay)
Destiné principalement aux agents protéiques

La recherche contemporaine suggère que la
présence d’anticorps IgG indique une exposition
et une tolérance. Les anticorps IgG4 peuvent
réellement aider à maintenir la tolérance à un
aliment ou à un composé
Les anticorps de classe IgG peuvent bloquer les
effets négatifs des anticorps IgE
Les comités d’experts des sociétés scientifiques
internationales ne recommandent pas
l’utilisation de tests de détection des anticorps
IgG pour la détection des sensibilités
alimentaires.

Mauvaise spécificité (résultats faux positifs
élevés)
Restrictions alimentaires inutiles / faux
« diagnostics »
Pas un indicateur d’allergie ou de sensibilité
alimentaire, mais une réponse physiologique
naturelle du système immunitaire à une
exposition à des aliments / allergènes

 

 

La présence d’IgG est associée à la résolution naturelle de l’allergie alimentaire

Les études les plus récentes montrent que la résolution naturelle des allergies alimentaires est associée à une augmentation des taux d’IgG spécifiques des aliments. L’immunothérapie qui consiste à une introduction croissante progressive d’allergènes entraîne une grande production d’IgG.

Certaines personnes présentent 70 voire 80 ou 90% de supposées intolérances dont un très grand nombre sont en fait des faux positifs. Ce qui entraîne des régimes inutilement trop restrictifs.

En outre, l’immunothérapie orale, c’est-à-dire l’administration séquentielle de doses croissantes d’allergènes alimentaires, s’accompagne d’une forte induction d’anticorps IgG spécifiques des allergènes, tant chez les sujets humains que chez les modèles murins. Ces derniers peuvent délivrer des signaux inhibiteurs qui bloquent les réactions alimentaires immédiates induites par les IgE. (R)

La tolérance aux allergènes consiste à une activation des récepteurs FcγRIIb par les IgG. Ces récepteurs FcyRIIb sont inhibiteurs des réactions médiées par les IgE.

Dans le contexte du virus corona, par exemple, les tests d’anticorps sont utilisés pour évaluer si une personne a été exposée au virus et a développé une protection.

L'Alcat-test

L’ Alcat test mesure la stimulation des leucocytes. Les leucocytes, vous les connaissez, ce sont ceux que votre médecin mesure dans la formule leucocytaire. Ils contiennent cinq classes de globules blancs y compris les monocytes, les lymphocytes, les éosinophiles, les basophiles et les neutrophiles. Ils sont très utiles dans la défense immunitaire mais s’ils sont chroniquement activés cela conduit à des problèmes de santé.

Si les études tendent de plus en plus à lier les Igg à la tolérance alimentaire, concernant l’Alcat test il existe plusieurs publications montrant un haut degré de bénéfice (R). Les résultats positifs liés à un large éventail de symptômes ont été rapportés dans de nombreuses études. 

L’Alcat test ne mesure donc pas les anticorps mais directement la réaction cellulaire quelle que soit la voie : immunologique, toxique, pharmacologique. Parce que justement, l’on sait que les cellules libèrent des médiateurs inflammatoires sans intervention des anticorps.

 

Promotion de printemps

50 euros offerts  sur la combinaison

Alcat 200 intolérances alimentaires

+

CNA carences nutritionnelles

Plus que 3 jours pour en profiter

Disponible jusqu’au 6 mai

 

Laisser un commentaire