Cannabis : une plante prometteuse pour les dommages neurologiques liés à l’aluminium

L’aluminium est le troisième métal le plus abondant sur Terre et a de très nombreuses utilisations dans le quotidien. Utilisé dans les produits les produits cosmétiques, pharmaceutiques, métallurgiques, alimentaires. On le retrouve également dans les ustensiles de cuisine. Il est vraiment partout !

L’aluminium est pourtant reconnu neurotoxique, il empoisonne le système nerveux et il s’accumule dans les tissus biologiques. Il a de nombreux effets délétères sur le métabolisme. L’aluminium provoque du stress oxydatif mais perturbe les enzymes antioxydantes comme la superoxyde dismutase ou la catalase.

Je vous invite à lire cet article Métabolisme et aluminium

L’étude sur les effets des huiles riches en CBD et THC

L’étude de Alves, C. et al. (2023) examine les effets potentiels des huiles riches en CBD et en THC pour atténuer la toxicité induite par l’aluminium.

Les plantes de Cannabis sativa contiennent des centaines de produits chimiques, certains ayant une activité biologique, par exemple, les terpénoïdes et les composés phénoliques.

Ils sont des cibles clés pour un usage médical car ils modulent le système nerveux cholinergique, dont le neurotransmetteur excitateur principal est l’acétylcholine.

Approche expérimentale :

L’étude a utilisé le modèle du poisson zèbre (144 poissons) pour évaluer les effets des huiles riches en CBD et en THC contre la toxicité induite par l’aluminium utilisé à une concentration de 5,5 mg/L.

De plus, pour explorer la cinétique de l’aluminium en tant que facteur de stress, l’équipe a quantifié la concentration de THC et de CBD dans l’eau des aquariums à l’aide de la chromatographie liquide à haute performance (CLHP).

Les biomarqueurs comportementaux (test du nouveau réservoir et test de préférence sociale) et les marqueurs biochimiques (activité de l’acétylcholinestérase et enzymes antioxydantes) ont été évalués.

Résultats :

Chez les poissons, la locomotion et le comportement exploratoire réduits représentent un état de type anxiété. Ce comportement résulte de modifications du système nerveux central et notamment des signaux cholinergiques.

Lorsque l’aluminium était accompagné des huiles riches en CBD et THC a annulé les effets indésirables disparaissaient. Les huiles pourraient potentiellement être utilisées pour prévenir les déficiences neurologiques et antioxydantes causées par l’intoxication à l’aluminium

L'acétylcholinestérase, le stress oxydatif et l’aluminium

Toute modification du système cholinergique est responsable de nombreux troubles neurodégénératifs, tels que la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et la sclérose en plaques.

Les huiles à base de CBD et de THC ont augmenté l’activité l’acétylcholinestérase ce qui a permis d’aider le système nerveux cholinergique à contrer la toxicité de l’aluminium.

Les poissons zèbres ont montré une augmentation des concentrations d’enzymes antioxydantes – superoxyde dismutase, catalase et glutathion S-transférase  – ce qui suggère qu’ils ont développé une résistance oxydative accrue à l’exposition à l’aluminium.

En résumé les huiles pourraient potentiellement être utilisées pour prévenir les déficiences neurologiques et antioxydantes causées par l’intoxication à l’aluminium.

Attention, que ces informations ne vous encouragent pas à fumer encore plus ou à abandonner l’idée d’arrêter. Mieux vaudrait conserver les conditions d’expérience de l’étude, n’hésitez pas à la lire pour plus de détails. Pour les non anglophones vous pouvez par exemple utiliser Deepl pour la traduction.

Gwénola Le Dref

Laisser un commentaire