Nouvelles après la dépose des amalgames

Fin mai 2014, bientôt trois ans après l’obtention du diagnostic de myofasciite à macrophages mais aussi du début du changement radical d’alimentation, il me semble qu’il est temps de donner quelques nouvelles.

En septembre 2011, je comprenais le lien entre intoxication aux métaux lourds, intolérances alimentaires et candidose chronique. Ces nouvelles données ont radicalement changé ma vie.

D’une vie en enfer que je menais tant bien que mal depuis l’enfance, j’ai enfin vu le soleil. Bien-sûr, la détoxication me mène encore parfois à me sentir fatiguée, mais je n’ai plus jamais revécu cette souffrance intense et continuelle qui accompagne si inlassablement les fibromyalgiques par exemple, ou ceux qui souffrent de myofasciite ou de toutes autres pathologies musculaires ou articulaires. Je n’ai plus jamais sombré dans l’horreur des troubles psychiques qui pourtant m’avaient si bien tenus compagnie depuis toujours.

Alors oui, je continue fermement de croire qu’Hippocrate avait raison, « Nous sommes ce que nous mangeons » et cela bien au-delà de l’intoxication aux métaux lourds, même si plus nous y sommes sensibles et plus nous réagissons fortement à ce que l’on avale.

Donc, deux ans et demi plus tard, je pense que je suis toujours sur la bonne voie et toujours pleine d’espoir.

Mon expérience va bien au-delà de ce qu’un malade pourrait espérer et cela sans aucun complément et encore moins de traitements médicamenteux, toujours uniquement en écoutant Hippocrate « Que ton aliment soit ton seul médicament ».

Mon expérience montre que l’on peut avoir de l’espoir et y croire vraiment, et ce même sans argent, car je n’en ai pas non plus (la maladie m’ayant menée vers la retraite pour invalidité). Vous devez, pouvez croire à vos capacités naturelles de guérison. Ayez confiance en vous !

Il n’est ici plus question de voir pour croire, mais bien de croire pour voir. Je ne parle pas ici de pensée positive, même si bien-sûr c’est toujours mieux d’être optimiste, mais bien du pouvoir de l’esprit, de votre force intérieure.

Plusieurs personnes m’ont demandé où j’avais trouvé la force, alors que j’étais quand même six pieds sous terre; je crois que cette grande foi dans l’immense pouvoir de la nature y est pour beaucoup. Je n’avais jamais pu croire aux discours qui me condamnaient à une vie de malade, abrutie par les traitements. Mon for intérieur ne pouvait admettre que j’étais condamnée à prendre du lithium et autres traitements pour toujours, et à continuer de souffrir malgré tout. Ma pulsion de vie, mon énergie vitale ne voulait se taire et malgré tous les mauvais traitements elle a continué de me tendre la main.
Aide-toi, le ciel t’aidera !

C’est vrai, que j’ai du me battre contre la convoitise de mon corps et que je n’ai pas terminé la lutte. Mais j’avance et la récompense est si belle.

J’ai terminé les travaux dentaires, et oui, j’avais aussi plusieurs amalgames. Ces travaux, même si j’ai eu la chance de trouver un dentiste compétent ont un peu entretenu l’intoxication mais rien d’inattendu , juste de la fatigue et depuis j’ai bien récupéré. J’ai fait plusieurs phases de détox, et j’ai retrouvé depuis mes pleines capacités mentales et physiques.

Il est important de choisir un dentiste qui comprenne les problèmes posés par la dépose des amalgames. Celui que j’ai choisi, n’a pas de formation spéciale si ce n’est que c’est un vrai bon dentiste holistique. Les précautions que l’on a prises ont été suffisantes, et j’avais pris soin avant, de nettoyer mon corps par une alimentation choisie (voir les autres articles), afin qu’il soit en capacité de tolérer l’opération. Nous avons utilisé, un masque pendant les déposes, du charbon actif à prendre avant, un très bon système d‘aspiration et opéré sous refroidissement. Et aussi, nous avons espacé les déposes. J’ai pris soin encore plus qu’à l’habitude de manger des crucifères, contenant du soufre notamment beaucoup d‘ail. C’est vrai que nous n’avons pas suivi tout le protocole à la lettre et je n’ai pas eu à déplorer de rechute. Je ne dis pas que tout le reste, comme la tenue de cosmonaute, prendre rendez-vous à l’ouverture du cabinet, travailler fenêtre ouverte n’a pas de sens, mais cela devient alors mission impossible. L’important est de d’abord récupérer un minimum la santé avant de se lancer dans cette démarche. Ce qui laisse du temps pour faire des économies afin de payer le dentiste.

En Norvège, le mercure est interdit dans les amalgames depuis 2008. Lorsque cette décision a été prise ils ont invités tout le monde à se faire retirer les anciens amalgames. J’ai vu l’effet sur le père de ma fille qui a depuis meilleur moral. Il a eu un temps des soucis de mycoses mais bien-sûr, lui n’a pas voulu faire le lien, puisque cela donnerait du crédit à ce que je lui explique et cela l’obligerait à remettre en question son alimentation.

Plusieurs autres pays dans le monde ont interdit l’usage du mercure pour les amalgames comme par exemple au Japon, en Russie, au Zimbabwe où il est abandonné depuis longtemps. En Europe, la Suisse, le Danemark, la Norvège, la Suède l’ont banni depuis 2008.

Retirer les amalgames, c’est aussi retirer une grande source d’intoxication. Lorsque le corps n’a plus à gérer cela au quotidien, il gagne enfin de l’énergie pour se désintoxiquer et c’est bien-sûr supprimer ce qui chaque jour entretient l’inflammation des intestins.

Si j’ai été stricte les premiers mois en ce qui concerne mon alimentation,(et vous devriez l’être au moins pendant quelques temps) j’ai quand même pu ensuite réintroduire plusieurs aliments. Par contre, pour rester en forme, je continue de rester végétalienne, sans gluten, sans maïs, sans soja, sans quinoa, sans sucre (sauf exceptionnellement bien-sûr) etc

Je reste persuadée qu’il n’y a pas une alimentation idéale valable pour tous et toute l’année, je pense que s’il y a des aliments plutôt mauvais pour tout le monde, l’important est surtout de savoir écouter sa voix intérieure. Celle-ci sait très bien ce que nous faisons contre notre bien-être.

C’est elle que nous devons apprendre à écouter et elle nous le rendra bien.

Laisser un commentaire