Ma vision en poèmes

SEREZ-VOUS PRÊTS ?

Serez-vous prêt à leur dire ?
Que vous avez laisser dépérir
Un monde d’abondance
Plutôt que de vous efforcer
Vous avez choisi la décadence
Au lieu de vous bonifier

Serez-vous prêt à leur dire ?
Que vous avez laisser mourir
Que vous n’avez rien fait
Par flegme et faiblesse
Pour éviter les méfaits
Vous avez fui la sagesse

Serez-vous prêt à leur dire ?
Que plutôt que de vous épanouir
Vous n’avez même pas tenté
Contre les oppresseurs
D’agir, de lutter
Pour sauver les valeurs

Serez-vous prêt à leur dire ?
Que plutôt que de mûrir
Vous n’avez pas eu le courage
Vous avez préférez
Plutôt que d’écouter les présages
La jeunesse abandonner

Serez-vous prêt à leur dire ?
Que voulant tout acquérir
Plutôt que de vous surpasser
Manquant cruellement d’ambition
Vous avez faiblement opté
Pour l’aliénation

Serez-vous prêt à leur dire ?
Que plutôt que de conquérir
Plutôt que de vous battre
Pour l’épanouissement
Avec votre psychiatre
Vous avez vénéré les châtiments

Serez-vous prêt à leur dire ?
Que plutôt que de grandir
De devenir des libres-penseurs
Le monde des ténèbres
Vous avez choisi, les antidépresseurs
Et une société funèbre

Serez-vous prêts à leur dire ?
Qu’ils ne doivent pas se reproduire
Que pire que d’être pendu
Ils mourront suffocant
Car votre âme vendue
Le monde sera terrifiant

Serez-vous prêt à leur dire ?
Que plutôt que de vous guérir
Que les quelques survivants
Devenus garde-manger
Ne seront que des mutants
Complètement dénaturés

Je ne suis pas prête à leur dire
Que nous avons voulu fuir
Toutes nos responsabilités
Que dans seulement 5 décennies
Faute de bonne volonté
C’est l’enfer qui sera béni

Je suis prête à le dire
Qu’il va falloir nous repentir
Que nous avons encore des chances
Face à la destruction
De l’humain, la pénitence
Retrouver notre belle conception

Pouvez-vous vous souvenir ?
Lorsque enfant vos désirs
Empreint de totale innocence
Votre souhait d’unifier
Cette rare espérance
Et le rêve sublimer

Serez-vous prêt à compatir ?
À tout faire pour bâtir
Pour sauver vos enfants
Oser leur offrir
Votre plus bel engagement
Et un bel avenir

Serons-nous prêt à nous soutenir ?
Enfin à nous unir
Il faudra toutes nos forces
Pour retrouver la générosité
Sous l’écorce
L’humain, sa divinité

Gwénola Le Dref

VIEILLE GUIMBARDE EN MISSION

J’ai hérité d’une vieille guimbarde à la naissance
D’une charrette qui ne marche ni au diesel ni à l’essence
Malade condamnée, avant même d’être née
Est-ce Dieu qui a choisi de me sauver ?
Hélas, ma foi a toujours été en perdition
Depuis toujours…
Chaque jour n’est qu’une rémission
Sous peine d’accomplir ma mission
Une action nécessaire, pas qu’une mince affaire
Combattre mes pulsions mortifères
Et suivre les lois du vivant
Que nous avons tous bannis depuis si longtemps

Avant même l’éclosion, mon enfantement
J’avais fait beaucoup de mal c’était mon sentiment
Et de mes ancêtres je suis le prolongement
Loin des règles de conduite de l’épanouissement
Notre lignée subit les cruels châtiments
Depuis longtemps….
Si les lois de la nature ne m’offrent consentement
Sans suivre ses commandements
Que me dicte mon propre raisonnement
Si je poursuis dans l’égarement
Que je reste parmi les agonisants
Et que je vends mon âme à Satan

Je suis faite pour les chemins herbeux ou terreux
Sur l’autoroute, la vitesse qui certains grise m’épuise
Faite pour vivre sans panneau de signalisation
Je peux difficilement accepter les feux clignotants
Les carburants de ce système dans une prison m’enferment
Depuis tout le temps….
À suivre l’enseignement des gouvernements
Ce fonctionnement, j’ai atteint l’épuisement
Faute de faire confiance à mon jugement, à ma raison
J’ai carrément frôlé la disparition
Sentinelle de notre proche extinction
Chaque jour n’est qu’un sursis depuis ma conception

Je me bats contre mon destin
J’ai déjà plusieurs fois transmuté ma fin
J’ai garder le sourire
Optimiste afin de ne pas périr
La morale ne vient pas de l’humain
Elle n’a même pas besoin de théologien
À jamais…
Ecrite au fond de chacun de nos coeurs
Elle est en fait le seul chemin
Si l’on veut retrouver le bonheur
Même avec un grand L le mot liberté
Ne convient pas à ce que j’ai expérimenté
Faute de connaissance, j’ai fini à nouveau par me brûler

Désolée, si je ris pas à gorge déployée
C’est pas qu’une question de volonté
Ni repos, ni trêve, c’est une sacré expédition
Lutter quotidiennement contre mes aliens, mes démons
Se sachant découverts, ils veulent mon anéantissement
Et cherchent à précipiter mon enterrement
Depuis le commencement…
Pour ne pas finir trop vite en points de suspension
Obtenir un intervalle, pour aller au bout de ma mission
Pas si facile quand on vous pousse dans le fossé
Mais volontaire, même téméraire
Si mon point final est déjà gravé
Je ferai tout pour rester en selle et debout, et bien sur le sentier

Gwénola Le Dref

Pour que la roue tourne : changeons d'alimentation !