fbpx

Service de presse

Dimanche 22 décembre 2019 Ouest-France

Ci-dessus l’article publié dimanche 22 décembre, dans le Ouest France. Je les remercie d’avoir retranscrit la réalité sans chercher à éviter certains sujets, encore controversés.

Je vous mets le texte ci-dessous au cas où la photo de l’article serait difficile à lire.

Lorient. Gwénola le Dref : La vie chevillée au corps…
Gwénola le Dref, de Lorient, souffre d’une maladie neuromusculaire invalidante, mais décide de parcourir ces grands espaces norvégiens qu’elle aime tant : Une quête d’équilibre à l’unisson de l’univers.

Au sortir de longues années douloureuses, Gwénola Le Dref, nous convie à un voyage intérieur et philosophique au rythme de sa randonnée norvégienne en solitaire.

C’est le second ouvrage de cette auteure lorientaise. Et si Vivante grâce au ciel ou à la science est un récit de voyage, c’est aussi celui du cheminement intime d’une femme qui revient de très loin Au fil de cette randonnée en solitaire, Gwénola Le Dref a voulu se prouver « que le dépassement de soi et la persévérance peuvent transformer notre vie ». Et choisi d’en témoigner en partageant son expérience, « pour redonner de l’espoir aux gens ».

« J ’ai toujours senti que quelque chose n’allait pas chez moi, sans parvenir à en déterminer la cause ». Elle relie ce mal-être à ses origines incertaines et à ce père dont elle ne sait rien ; échafaude d’autres hypothèses sans obtenir de réponse médicale et traverse des années difficiles « où ses zones d’ombre prenaient toute la place sans me laisser de répit. »

Jusqu’à ce jour de 2017 où tombera le diagnostic : Autisme Asperger. Mais à 26 ans, au cours d’un premier séjour en Norvège, d’autres souffrances – physiques – apparaissent, qui impactent sévèrement son état de santé et tétanisent son appareil musculaire.

Des recherches pointues

Sans réponse, ni solution à ces souffrances incessantes qui la maintienne « dans un cauchemar permanent », elle se lance dans des recherches facilitées par son diplôme d’aide- laborantine. « Ce n’était pas envisageable de rester dans cet état parce que je sentais ce bouillonnement de vie au fond de moi ».

C’est alors qu’en 2010, après une injection de rappel poliomyélite déclenchant de nombreux effets secondaires, elle fait le lien entre les vaccins contenant de l’aluminium et la dégradation de son état de santé. Son intolérance à l’aluminium est établie, « mais aucun traitement pour vaincre cette maladie ». Gwénola Le Dref décide alors de se désintoxiquer autrement de ce métal lourd qui impacte sa vie et santé.

Retrouver son corps et son mental

Elle fait confiance à la nature et, comme Hippocrate, décide que l’aliment sera son seul remède. Car si elle n’ignore rien des clivages autour de ce sujet sensible, elle pense néanmoins que « les gens ne sont pas tous égaux face aux vaccins et à l’alimentation ». Pour elle, le pari est réussi et son régime drastique récompensé : « C’est comme un voile qui se levait après toutes ces années. »

Et dans cette rude et belle randonnée norvégienne en solitaire, elle s’est « enfin sentie apaisée et en lien avec l’univers. »

Vivante, grâce au ciel ou à la science ? , de Gwénola le Dref. 156 pages ; prix, 16 €. Ouvrage disponible sur gwenola-ledref.iggybook.com

En fait, l’ouvrage est disponible sur commande, dans toutes les librairies ou sur mon site www.pourquelarouetourne.com

Mercredi 18 décembre Ouest France Annonce de la séance de dédicaces à la Biocoop Lorient
Mercredi 18 décembre Télégramme Annonce de la séance de dédicaces à la Biocoop Lorient

Pour que la roue tourne : changeons d'alimentation !