Témoignage d’Inès : trouble bipolaire

Bonjour les âmis(e), envie de témoigner de mon parcours santé.

Tout d’abord,je tiens à remercier profondément Gwenola,
ainsi que vous autres ,qui m’avaient permis de m’éclairer sur mon chemin de guérison,avec tous vos commentaires pertinents. Merci d’exister.

En 1983, j’accouche d’un très beau bébé de 4kg 3, mais c’est là que mon cauchemar commence, car on m’a endormie,en m’injectant un produit, qui va à jamais me détruire mon ventre, suite à ça j’ai souffert de constipation chronique. J’ai entendu de tout, mais pas la vérité… En 1994, je commence à déprimer, et ressentir des sensations bizarres, au niveau de mon corps, et là encore, on me dit c’est le stress. Cette même année, pour la première fois, je prend des médicaments : antidépresseurs, somnifères, anxyolitiques …tout le chapelet, pour une soi-disant dépression), et comme je devais partir à l’étranger, et pourquoi pas le vaccin hépatite B ? Croyez moi mes âmis(e), quel cocktail molotov, que le vaccin hépatite B et l’antidépresseur Prozac.

J’ai perdu 10kg et je suis revenue en France, j’ai « pété les plombs », je ne me reconnaissais plus, ni d’ailleurs même mon entourage… Je faisais peur.
Là,j’intègre ma nouvelle demeure « clinique psy » (rires), et c’est parti..… dans la cinquième dimension…….le matin, j’étais debout à 5 heures en pleine création, soit dans la coiffure, car c’est mon premier métier, soit dans la création de bouquet de fleurs. Il fallait que je crée, cela pouvait durer 15 jours et après je tombais comme « un soufflé au fromage », je suis restée 1 mois à la clinique,et après retour maison… Ce qui était extraordinaire, c’est qu’à la clinique, on vous disait « à très bientôt » drôle de phrase, mais c’est normal, pour remplir leurs caisses!!!!
J’ai erré dans cet état plusieurs mois, jusqu’au jour où je rencontre un très grand psychiatre professeur Escande, petit de taille mais grand de coeur. Il nomme mon état « trouble bipolaire ». Il me dit que d’ici 2 ans je serai gai-rit, mais encore fallait-il, savoir la cause…
J’ai pleuré, car je me suis dit « -maintenant, je ne sais plus quand est-ce que je suis moi! avec ses hauts et ses bas-« . On m’instaure un traitement, un régulateur d’humeur, somnifère et tout le reste, plus psychothérapie… Au bout de 2 ans, pas de guérison à l’horizon. J’apprends que cette mal-a dit est pour la vie, que surtout il ne faut ne pas arrêter son traitement. Je me vois condamner pour l’éternité avec un nouveau statut de « folle »(rire), de fantaisiste, moi qui était adulée par ma famille , je suis devenue une personne à ne pas fréquenter et dangereuse de surcroît. Mon fils à dû vivre avec et quel fardeau qu’une mère insécure….
Donc pendant 20ans, psychothérapie, cachets, rejets, divorce, hôpital psychiatrique, déchéance totale… plus de famille, plus de repère, un fils qui tombe dans la délinquance, ce qui était prévisible, et là j’ai dû lutter pour ne pas me suicider, bien que l’envie était récurrente.

Il ne me restait plus que mes yeux pour pleurer, et c’est déjà pas mal… Mais comme je suis une rebelle, je n’ai jamais baissé les bras, car ma petite voix me chuchotait : crois en toi et la guérison peut-être là.

Lors d’une conférence en 2010 de médecine quantique, à Saintes (Charente Maritime), j’entends un intervenant parlé de ce fameux vaccin hépatite B, comme quoi il créerait beaucoup de désordres neuropsychiques, et hop l ‘espoir me revient, je me mets à fouiller des infos, et j’apprends que le fluor est un poison pour le cerveau, les métaux lourds dangereux, et ainsi de suite.
Donc je commence à me purifier et c’est en 2014, un soir alors que j’étais déprimée pour la énième fois, que mon âme se connecte vers 3 heures du matin, au récit de ma chère Gwenola, et je commande son livre,car pour moi c’était une évidence, je tenais ma guérison, enfin je pourrais retrouver ma vie à l’endroit où je l’ai laissé. C’était trés jubilatoire.
Je rentre en contact avec Gwenola, qui pas avare de conseils, m’aide précieusement, m’indique sa page FB, et là je commence, à me mettre au vert. Cela s’est fait progressivement mais ce qui est très encourageant, ce sont les résultats qui se font de jour en jour. J’ai arrêté le gluten, la caséine. J’étais végétarienne et je deviens végétalienne. Plus de sucre, pas d’alcool, à part de temps en temps du vin naturel Et là je rentre en diéte cétogéne verte et le miracle se produit, je suis gai-rit..les âmis(e). Plus de somnifères, plus de régulateur d’humeur, plus aucun cachet qui cache mon véritable secret qui est ma santé. J’ai même retrouver mes 20ans car à l’époque ma couleur préférée était l’orange et voilà que je me mets à mettre de l’orange sur moi, signe de vitalité…

Aujourd’hui ,je suis une femme très heureuse dans la joie du matin au soir. Je mets de la distance sur les événements, quoique je traverse, aucune dépression à l’horizon. Quel pur bonheur ! Pour moi aujourd’hui, j’ai fait d’abord une guérison spirituelle ensuite ma guérison physique.

Je vous souhaite à tous(e),une très belle et bonne guérison. Oui c’est possible car nous sommes tous les possibles, et aujourd’hui, je suis thérapeute de l’âme, je libère modestement les âmes en cage..quel pur délice….Je nous aime. »

Pour que la roue tourne : changeons d'alimentation !