Lavement au café

Introduction

Le Dr Max Gerson a été le pionnier de l’utilisation du lavement au café pour les patients atteints de cancer, en parallèle d’un protocole de consommation de nombreux jus.

Le lavement au café était un traitement médical courant au début du 20e siècle. Il était même inclus dans le manuel Merck, jusqu’en 1972, un ouvrage de référence médicale. (R)

« Une étude réalisée en 1982 par le National Research Council (NRC) aux États-Unis a montré que les lavements au café ont le pouvoir de réduire la toxicité systémique jusqu’à 700%. En effet, la caféine et d’autres composés bénéfiques présents dans le café – lorsqu’ils ne sont pas consommés par la bouche et donc dilués par le tube digestif – agissent ensemble pour stimuler directement le foie afin d’augmenter la production de glutathion S-transférase (GST). Il s’agit d’une puissante enzyme de détoxification qui se lie aux toxines du corps et les élimine. »- Angela Doss

Mais les lavements sont utilisés depuis bien plus longtemps et on trouve une description dans Les Manuscrits de la Mer Morte :

«  Ne pensez pas qu’il suffit que l’ange de l’eau vous embrasse uniquement de l’extérieur. Je vous le dis en vérité, l’impureté intérieure est plus grande que l’impureté extérieure. Et celui qui se purifie à l’extérieur, mais à l’intérieur reste impur, est semblable à des tombeaux qui sont peints en plein air, mais qui sont pleins de toutes sortes d’impuretés et d’abominations horribles. Je vous le dis en vérité, permettez à l’ange de l’eau de vous baptiser aussi à l’intérieur, afin que vous puissiez vous libérer de tous vos péchés passés et que vous deveniez aussi pur que l’écume de la rivière au soleil. »

Traditionnellement utilisé en Thaïlande, notamment dans le traitement des cancers, des allergies, de l’asthme, de l’urticaire, de la migraine, de la dyslipidémie, de l’obésité et de la constipation chronique, etc.

Quelques mots sur le fonctionnement du foie

Le foie filtre environ 2 litres de sang chaque minute pour le désintoxiquer des toxiques, des micro-organismes, etc. D’où l’importance de son bon fonctionnement.

Pour ce dernier, nous ne sommes pas tous égaux génétiquement et nos comportements et l’environnement ultra-pollué lui en demande toujours plus.
Le foie utilise deux voies pour effectuer la désintoxication, elles sont nommées phase 1 et phase 2.

La phase 1 (dite d’hydroxylation) casse les molécules et la phase 2 construit de nouvelles substances en les liant à de nouvelles molécules afin de réussir l’élimination (on parle de conjugaison).


Donc, stimuler la phase 1 est contre-indiqué chez les personnes qui ont une phase 2 affaiblie (raison génétique, microbiote, enzymatique) car elles produit de nombreux radicaux libres.

Je le spécifiais déjà en 2014 dans un article sur les compléments en ce qui concerne les anti-oxydants.

L’intérêt du lavement au café, c’est qu’il stimule la phase 2.

Vous avez peut-être déjà entendu parler du pamplemousse qui potentialise les effets des médicaments, et bien, c’est parce qu’il diminue la phase 1.

Effets attendus

De nos jours, avec toute cette pollution et ce que nous faisons subir à nos corps, tout le monde ou presque a un foie toxique. Plusieurs études récentes montrent les bienfaits du café sur le foie. Mais l’utilisation de café par lavement potentialise les effets et évite certains méfaits. (R) (R)

Les lavements au café permettent un nettoyage du foie.

Les composés actifs du café passent du colon dans le sang via la veine porte puis vont directement au foie.

Gar Hildenbrand, de l’organisme de recherche Gerson, dit :

« Parce que le lavement est retenu pendant 15 minutes et que tout le sang circule dans le foie presque toutes les trois minutes, ces lavements représentent une forme de dialyse du sang à travers la paroi intestinale. »

La caféine stimule la production de bile dans le foie et dilate les voies biliaires. La bile décompose les graisses alimentaires et est un moyen par lequel le foie élimine les toxines.

Certains composés du café, le kahweol et le cafestol améliorent l’action d’une enzyme importante pour la désintoxication, la glutathion S-transférase. Plusieurs composés qui sont de puissants inducteurs d’augmentation de l’activité de cette GSH-S-transférase inhibent la prolifération des cellules cancéreuses. (R)

La détoxication du corps entraîne ce que l’on appelle des crises de guérison. En éliminant les toxiques, il peut y avoir des effets puissants sur le physique mais aussi le psychisme, de vieilles émotions inscrites dans le corps peuvent faire surface. C’est pourquoi je conseille la progression dans tous ces changements, avancer doucement mais sûrement. Lisez cet article sur la loi de Hering et l’utilité du symptôme

Quel café : Vert ou torréfié ?

Visiblement, les deux formes, outre les bienfaits communs, présentent chacune leur effets spécifiques. Donc, choisissez en fonction de votre santé, de votre terrain corporel, de vos besoins, de votre tolérance à l’une ou l’autre forme. Dans tous les cas, tournez-vous vers un café biologique et torréfié dans les règles de l’art.

Quelques données pour vous aider dans votre choix :

Lorsque les souris mangent des grains de café vert dans le cadre de leur régime alimentaire, leur activité glutathion S-transférase augmente de 600% dans le foie et de 700% dans l’intestin grêle. (R)

Le café torréfié a un effet stimulant de la glutathion-S-transférase d’environ 50% inférieur à celui du café vert. (R)

Par contre le café torréfié, est lui riche en méthylpiridinium qui active aussi les enzymes de la phase 2 et préserve contre le cancer du côlon. Plus le café est foncé et plus il en contient. (R) (R)

Torréfier le café permet de tuer les moisissures souvent présentes sur le café vert alors si vous y êtes sensibles, ce sera sans doute une meilleure alternative. Préférez, pour cette raison, un café fraîchement torréfié et en grains alors le mieux est de trouver un torréfacteur consciencieux. Et conservez le au frigo.

Procédure

Si vous n’avez jamais fait de lavement, cela peut vous sembler compliqué au départ, mais c’est comme tout, une fois passé la période d’apprentissage et l’appréhension de ce genre de procédé, vous vous apercevrez que c’est plutôt simple.

Vous pouvez aisément vous procurez un bock à lavement en pharmacie.

Ce lavement se fait avec un petit volume de café que vous devez retenir dans le colon durant 15 minutes (possible jusqu’à une heure, profitez-en pour méditer).

La position la plus confortable est allongé sur le dos, sur une serviette dans la salle de bain par exemple (trouvez un endroit pour accrocher le bock au-dessus de vous). Vous pouvez ensuite vous mettre sur le côté droit, puis gauche pour faire circuler le liquide dans tout le côlon.

Prenez soin d’avoir un mélange de café à température adéquate. L’avant bras est en général un plutôt bon thermomètre car cela ne doit ni être trop chaud, ni trop froid. Vous pouvez tremper votre doigt dans le mélange.Pensez à lubrifier la canule et la partie rectale avant toute introduction et agissez avec douceur. La canule doit être introduite environ de moitié, sans avoir à forcer. Vous pouvez simplement utiliser de l’huile bio.

Concernant la périodicité, tout dépend du but recherché et de l’état de santé, le Dr Gerson recommandait entre 4 à 6 lavements par jour dans sa cure contre le cancer. Beaucoup le conseille une fois par jour dans les premiers temps. Certains l’utilisent pendant des années, à différents rythmes, une fois par jour, par semaine, tous les 15 jours ou à chaque changement de saison, par période.

Pour éliminer l’air du tube, placez la canule de lavement au dessus du lavabo. Tenez le sac de lavement légèrement au-dessus de l’embout jusqu’à ce que l’eau du café commence à couler. Cela expulse tout air dans le tube. Dès qu’il commence à couler, fermez rapidement le petit robinet.

Les premiers lavements, vous risquez d’avoir envie d’évacuer très rapidement. Ne forcez pas, le corps cherche à évacuer des toxines ou peut-être des gaz. Si cela arrive, vous pouvez refaire un autre lavement ou peut-être préférer d’abord un lavement avec juste un mug d’eau filtrée, de source, distillée.

Enlevez tout doucement la canule et respirez. Vous pouvez aussi la laisser le temps du lavement si vous préférez et si vous avez beaucoup de gaz alors c’est la meilleure solution, laissez dans ce cas le robinet ouvert, afin de laisser une sortie pour les gaz, ainsi vous retiendrez plus facilement le liquide durant les 15 minutes.

Les 15 minutes passées, je pense que vous savez ce qui vous reste à faire

Vous pouvez aussi avoir envie d’uriner si une toxine doit prendre ce chemin. Il est alors difficile de retenir le liquide dans le côlon.

Laver le matériel avec de l’eau et du savon après et avant chaque utilisation. Une fois lavé, pendez l’équipement pour séchage.

Confection du café

Là encore, on trouve plusieurs « recettes ».

Une étude faite en Thaïlande indique: « La solution de café utilisée dans la procédure de lavement a été préparée en mélangeant 4 g de grains de café finement moulus avec 100 ml d’eau purifiée. La solution a été portée à ébullition à 100 ° C pendant 15 minutes, puis a été mijotée à 60 ° C pendant environ 15 minutes. Ensuite, la solution a été filtrée, en ajustant le volume total à 500 ml, puis laissée refroidir à 37 ° C. (R)

Il semble qu’il soit plus judicieux d’utiliser une moindre quantité, la taille d’un mug permet de mieux retenir le liquide dans le côlon, et ne pas dépasser deux cuillères à soupe de café moulu. Mais commencez par moins, une cuillère à café, pour estimer votre tolérance.

Le lavement au café ne doit pas vous rendre nerveux, si c’est le cas, évacuer dès que vous remarquez cet effet et une prochaine fois essayer avec moins de café.


Mise en garde

Si je pense que l’on peut faire des miracles sur sa santé – j’en suis une preuve vivante (mais ce n’est pas cette démarche qui m’a sauvée) – je ne crois pas au remède miracle donc je vous invite à voir un tableau plus complet de votre situation et de voir le lavement au café comme un soutien dans une démarche globale.

Il existe à présent un grand nombre de preuves indiquant que le régime alimentaire joue un rôle crucial dans la désintoxication du corps.

Malgré les études montrant les bienfaits du café sur le foie, beaucoup ne supportent pas le café pour différentes raisons : activation du système nerveux, anxiété, douleur d’estomac, digestion perturbée, fatigue des surrénales… Peut-être qu’un petit café vous fera du bien et deux au contraire seront néfastes ou que votre santé préfère que vous en restiez éloigné.

Nous sommes tous différents, alors comme disait Hippocrate, votre meilleur médecin, c’est vous. Écoutez votre ressenti corporel, pas votre mental qui est bien souvent un très mauvais conseilleur.

Bien que les lavements au café évite les méfaits, notamment parce qu’il diminue l’absorption de caféine de 3,5 fois, peut-être pouvez vous supportez un lavement tous les 15 jours seulement ou pas du tout. La tolérance change aussi suivant les périodes, suivant les phases de détoxification.


Conclusion

Comme pour toutes thérapies alternatives, les controverses sont de rigueur ; parfois certainement justifiées et d’autres fois, pas vraiment voire pas du tout. Je pense que dans l’ensemble, il faut faire preuve de bon sens. Les méthodes de la médecine allopathique sont loin d’être exemptes d’effets secondaires. Comme toujours, j’essaie de fournir de l’information référencée, parce qu’avec toutes ces maladies émergentes pour lesquelles nous n’avons pas de solutions, il ne nous reste souvent qu’à devenir maître de notre santé.

Ces maladies émergentes étant grandement dues à l’intoxication grandissante alors, les moyens qui permettent de se désintoxiquer semblent être logiquement conseillés.

Mais, vérifier avec votre médecin que votre santé ne présente aucune contre-indication.

Et souvenez-vous que se désintoxiquer n’est pas un sprint mais un marathon.

Cultivons notre jardin intérieur pour faire fleurir notre être !

Gwénola Le Dref